Le DAAF

Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée

  Depuis l'adoption de la proposition de loi Morange et Meslot concernant l'obligation d'installer un dispositif de détecteur avertisseur autonome de fumée (D.A.A.F) dans chaque habitation, l'offre concernant les détecteurs est croissante sur le marché de la protection incendie.

Il faut cependant apprendre à diserner le bon du mauvais au sein de cette masse de détecteurs de fumée nouvellement proposés car tous ne sont pas équivalent (les techniques de détection des fumées reposant sur des principes différents), tous ne sont pas aussi efficaces, tous ne sont pas utilisable dans tous les lieux, et enfin tous ne répondent pas à la norme exigée par la loi française.

Les normes et marquages existants

Les détecteurs de fumée certifiés NF.

  • La norme NF vous garantit :
  • • Une installation facile
  • • Une détection efficace des fumées
  • • Une non-vulnérabilité aux perturbations de l’environnement
  • • Un niveau du signal d'alarme sonore permettant de réveiller une personne endormie
  • • Une alerte de fin de vie de la pile du DAAF

Il faut cependant savoir que vous pouvez trouver 2 normes NF:
- la norme NF S61-966 (de 1999) qui n'est plus d'actualité
- la norme NF EN 14604 (de 2005) qui est en accord avec la loi

Les détecteurs de fumée certifiés CE.

  • Le marquage CE est obligatoire dans le cadre de la loi Morange 2015, elle garantit :
  • • La sécurité des produits en apportant la preuve qu'ils sont conformes aux exigences des directives européennes qui les concernent (EN 14604).
  • • Elles renvoient à des normes européennes harmonisées en matière de sécurité, de santé, d'environnement et de protection du consommateur.

Le marquage CE est un marquage européen obligatoire attestant de la conformité à la norme EN 14604 permettant aux produits de circuler librement dans tout l'Espace Economique Européen.

Les différents modèles de détecteur de fumée

Les DAAF (Détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée) peuvent être à pile (9V lithium ou alcaline), connectables (radio ou filaire)

• Le détecteur avertisseur de fumée à pile :

Il fonctionne indépendamment et s’installe facilement, la seule différence vient du type de pile.

  • - DAAF avec pile 9V au lithium : l’avantage de la pile lithium est qu’elle a une durée de l’ordre de 10 ans. Cela est un avantage majeur sachant que vous n’aurez normalement pas besoin de changer la pile jusqu’au remplacement du détecteur de fumée.
  • - DAAF avec Pile 9V alcaline : les piles alcalines devront être vérifiées régulièrement à l’aide du bouton fait pour celà et être changée tous les ans pour une sécurité optimum.

• Le détecteur avertisseur de fumée interconnectable :

Son rôle principal est de permettre que le déclenchement d’un détecteur transmette l’alarme simultanément à tous les autres détecteurs de fumée puisqu’ils sont reliés entre eux. Si vous avez une grande maison à étages par exemple et qu’une fumée est détectée, il est important que tout le monde soit averti du danger en même temps.

  • - DAAF interconnectable filaire : les détecteurs sont réunis entre eux par un câble électrique à 2 conducteurs de faible section.
  • - DAAF interconnectable radio H.F : les détecteurs communiquent entre eux par radio.

Les différents types de détecteur de fumée

Il existe 2 types de détecteurs de fumée (seul le premier dit "optique" est autorisé dans les logements français):

   1) Le détecteur de fumée optique : le détecteur de fumée à cellule photoélectrique (ou optique) est le seul type de détecteur autorisé en France. Ils sont les plus récents et les mieux adaptés aux incendies domestiques car ils réagissent aux incendies à progression lente qui peuvent couver pendant de nombreuses heures avant de s’enflammer (ex : feux provoqués par un cigarette, …).

   2) Le détecteur de fumée ionique : à l’opposé du détecteur de fumée optique, ce type de détecteur est le plus efficace pour des incendies à flammes nues. Les détecteurs de fumée ioniques sont aussi parmis les plus anciens (ils existent depuis plus de 50 ans) et sont probablement les plus répendus mais du fait qu’ils contiennent une source radioactive (très faible) qui est coûteuse et complexe à éliminer, certains pays européens interdisent leur commercialisation.

Les détecteurs ioniques sont INTERDITS en France pour tout usage DOMESTIQUE.

Fonctionnement d'un détecteur de fumée optique

Un faisceau lumineux créé par une led émettrice éclaire une chambre de détection obscure. Cette chambre contient également un récepteur (ou cellule) photoélectrique qui transforme la lumière en un faible courant électrique. Lorsque de la fumée pénètre à l’intérieur du détecteur de fumée, la lumière est réfléchie sur la surface des particules de fumée et entre en contact avec la cellule, ce qui déclenche aussitôt l’alarme.

Pour une installation experte

Faites confiance à un expert qualifié et exigez lui la qualité pour des produits sécurisants à satisfaction garantie

Trouver un installateur professionnel à proximité de chez vous